Rando Tour Du VisoRando Tour Du Viso
©Rando Tour Du Viso|VALLOT GUILLAUME

Trekking

C'est parti mon iti
Immersion montagne

Partir en randonnée, sac au dos, pour 2, 3 ou plusieurs jours. Découvrir le Queyras en se coupant du monde pour se centrer sur l’essentiel, et revenir à la civilisation apaisé-e, fier-e… C’est ce que nous te proposons ici, dans ce coin des Alpes ! Mais partir à l’aventure en montagne pour plusieurs jours ne se fait pas à l’improviste. Celà demande un peu d’organisation ! Gîte, bivouac ou hôtel ? Quand partir ? Que faut-il prévoir comme matériel ? Quel itinéraire pour quel profil ? A pied, à vélo ou à cheval, une rando en itinérance, ça se prépare !

L'esprit et le pas vagabond ?

N’y vas pas par quatre chemins : autorise-toi un peu de surprises sur l’itinéraire. Ose l’itinérance. Cette petite aventure qui recommence chaque matin. Avec son aube de surprises et de panoramas à te couper ce souffle dont tu as tant besoin. Jette ta maison sur ton dos, pour deux ou dix jours, un tour du Queyras, du Viso ou une invention à ta guise. Débarrasse-toi de tout sans rien oublier de l’essentiel. Frissonne en éprouvant le goût de l’infiniment grand sans jamais sacrifier ni de la nature ni de ta sécurité. Mais fais gaffe, il y a une rencontre que tu pourrais bien faire chemin faisant : toi-même.

Les séjours itinérants

Sélection de rando en itinérance, des classiques Tour du Queyras – GR85 et Tour du Viso à d’autres aventures plus confidentielles. Place à l’aventure, rencontres avec des inconnus sans se soucier de la préparation. On te promet que tout sera aux petits oignons.

Des séjours de 2 à 9 jours, en liberté ou accompagné par des guides locaux !

Une nuit au refuge de la Blanche avec un âne – 2 jours

Les enfants seront des explorateurs en montagne. Au départ de Saint-Véran avec pour carotte leur première nuit en refuge, le pas de l’âne les aidera à parcourir les 500 mètres de dénivelé positifs.

Disponibilité : de juin à septembre 2022
En liberté

En savoir plus

Le Tour de la Font Sancte – 3 jours

Itinérance sportif avec en moyenne 1000 mètres de dénivelé positif par jours. E Tour de la Font Sancte se fait au départ de Ceillac avec une bascule dans le vallon du Val d’Escreins qui n’est plus habité.

Disponibilité : de juin à septembre 2022
En liberté

En savoir plus

Le Tour du Pain de Sucre

En France et Italie, vous arpenterez des sentiers en altitude depuis la vallée du Haut-Guil. Entre 4H30 et 6H de marche par jour avec de beaux dénivelés positifs et négatifs.

Disponibilité : de juin à septembre 2022
En liberté

En savoir plus

Le Tour du Queyras en raquette – 6 jours

Et si tu découvrais ce grand classique de manière moins conventionnel, les pieds dans neige. L’itinéraire est adapté pour éviter les couloirs d’avalanche. LE séjour est accompagné pour que tu sois guidé-e sur les bonnes traces et que tu puisses bénéficier de toutes la connaissance des guides locaux sur la faune hivernale.

Disponibilité : De décembre à avril 2022
Accompagné

En savoir plus

Un pied en Italie, l’autre en France, le Tour du Queyras revisité – 7 jours

Pour profiter pleinement de la dimension transfrontalière du Queyras et goûter tant à l’hospitalité française qu’italienne.

Disponibilité : De juillet à septembre 2022
En liberté

En savoir plus

Bon à savoir

La meilleure période pour randonner à pied

Pour ceux qui souhaitent arpenter les sentiers en souliers et non en raquette avec toutes les commodités, la meilleure période pour le faire, est du 15 juin au 15 septembre.

Pourquoi ?

  • Les Gites et refuges sont tous gardés.
  • Les hauts cols restés parfois encore enneigés sont tracés par les gardiens.
  • Dans les villages, les commerces sont tous ouverts pour se ravitailler.
  • Pendant les vacances scolaires, les navettes reprennent du service aussi bien pour rejoindre les villages depuis la gare que pour te déplacer d’un village à l’autre.
  • Puis arrive septembre et son été indien, fini le monde sur les routes pour venir jusqu’à chez nous ! Et finies les grandes chaleurs des montées ! Septembre c’est LE mois de la randonnée cool sous une lumière dorée éclairant les cuivres des alpages !
Tout savoir

Si je me décide pour le bivouac

Une plongée en nature dans les bruits de la nuit, accompagné par un guide local pour découvrir le territoire, les chemins de traverses et être initié à un bivouac zéro trace et zéro déchet. Nos séjours bivouac t’offre une initiation et un accompagnement sur-mesure !

Pour les fanas d'immersion en pleine nature, il est autorisé de bivouaquer à quelques conditions ! 
  • Quel est la règlementation pour bivouaquer dans le Queyras ?

    Si le bivouac est tout nouveau pour toi, pense à la règle du neuf. Avant 9h ta tente doit être démontée et après 19h le montage peut démarrer. Par conséquent, désormais, tu ne peux plus confondre bivouac et camping. 

    • Du reste tu n’es pas obligé de planter une  »tente », ça peut-être un tipi, un abri de toile, un igloo (l’hiver). L’important c’est de ne laisser aucune trace. Donc, pas de  »BTP » genre construction de murets. Il y a une faune sous les pierres qui peut être victime de l’épierrage et des excès de génie civil.

    • Le bivouac est autorisé dans le Parc naturel régional du Queyras et la Réserve Nationale de Ristolas-Mont Viso. Pour cela, il faudra t’éloigner à 20 mètres des itinéraires balisés dans cette dernière.
    • Tout lieu est autorisé s’il n’est pas explicitement interdit. Ce qui est à éviter, sauf à avoir eu une gentille et claire invitation, c’est de s’installer à proximité immédiate des gens qui travaillent en montagne. On s’éloigne des cabanes de bergers et des troupeaux.
    • Il est nécessaire de demander l’autorisation au gardien pour planter sa tente aux abords du refuge et de respecter l’endroit indiqué.
    • Tu t’interdis les prés non fauchés.
    • Tu t’écartes des rives des lacs et des cours d’eau qui sont souvent un point d’eau pour la faune et toujours un écosystème fragile.
  • En quelles saisons peut-on bivouaquer dans le Queyras ?

    En quelles saisons peut-on bivouaquer dans le Queyras?

    Toute l’année ! Les seules limites sont la météo et la qualité de ton matériel. 

    En cas de gros orages annoncés, ton bivouac doit être reporté.
    Et quand l’été s’en est allé, pense à t’équiper comme un guerrier ! Car quand le froid fait la bise ici, il ne la fait pas à moitié ! Un duvet -20°C ne sera pas du luxe quand la neige t’entoure de partout et que la lombarde décoiffe les sommets. 

  • Nos trucs et astuces pour un bivouac malin

    Ton bivouac malin, c’est celui qui :

    • Sera idéalement placé, abrité du vent – les crètes ventées tu éviteras
    • Pas loin d’une forêt qui te fournira une ombre bienfaitrice le matin – des arbres isolés qui peuvent attirés la foudre, tu t’éloigneras
    • La proximité d’un cours d’eau est non négligeable pour se rincer la figure ou pour l’eau du thé – Mais attention ! si des troupeaux paissent au-dessus, l’eau peut être impropre à la consommation.
  • Que doit-on prévoir pour l'eau et pour me laver ?

    Prévoir des comprimés pour purifier l’eau que tu puises dans les cours d’eau. Elle peut être souillée par la présence de troupeaux (excrément, cadavres). La faire bouillir fonctionne également très bien (trois minutes minimum).

    Pour se laver, l’eau fraiche des ruisseaux et des lacs peut être irrésistible. Il n’y a aucune interdiction à se baigner en lac d’altitude mais beaucoup de bon sens :

    • Pas de crème solaire avant d’aller t’immerger dans l’eau, cela évitera que des résidus stagnent dans le lac.
    • Préférer une toilette de chat sans savon ou avec un savon le plus simple possible
  • Que doit-on prévoir pour le feu ?

    Utiliser un réchaud et non du feu afin de ne laisser aucune trace et de respecter la règlementation définie par arrêté préfectoral du 15 mars au 15 septembre. Tout feu doit être déclaré en mairie, seule l’utilisation des places à feux aménagées au bord des lacs dispense de cette déclaration.

    Dans certains espaces protégés comme les cœurs de parcs nationaux ou les réserves naturelles, il est interdit d’en allumer.

  • Et pour les déchets ?

    Alors là, c’est simple, on redescend TOUS ses déchets. Une astuce ? Pense à ne sortir que le nécessaire et à ranger petit à petit. Dis-toi que tout ce qui est léger et traine par terre va finir par s’envoler au moindre coup de vent. 

    Même les épluchures biodégradables doivent-être redescendues et si possible compostées en vallée. D’abord, les bestioles locales ne mangent ni banane ni mangue ni concombre et si elles commencent ça les perturbe. Le lieu doit être pareil à la photo que tu as prise à ton arrivée ! Gare aux nouilles tombées du sachet, aux objets que tu pourrais égarer. Et sois sympa avec l’herbe, ébouriffe-la tendrement pour la remettre d’aplomb.

    Pour les déchets organiques (excréments), l’organique d’origine humaine peut-être bourré d’additifs chimiques. Evitons d’infliger ça à la nature sauvage, même à petite dose symbolique. Alors penses à un petit sac pour ta production et le papier.

Préparer ma rando en itinérance

Trouver mon hébergement

Randonner léger

grâce au service Sherpa du Petit Mathieu

Si tu veux associer légèreté et confort (deux concepts antagonistes en itinérance), alors Hallelujah le service « Sherpa Queyras » est là ! Tes bagages seront transportés d’un hébergement à un autre.

Le kit du randonneur avertiEt pour être vraiment prêt-e...

Pour une bonne cohabitation en montagne