© Bandeau Lac Miroir Ceillac©fabrice Amoros | Amoros Fabrice

Lac Miroir

Au Royaume de Narcisse

Le Lac Miroir, c’est l’ADN du Queyras. Un lac de montagne entouré de mélèzes, qui muent avec les saisons pour offrir une explosion de couleurs. A sa surface, le reflet des montagnes chatouille l’eau, mêlant le ciel à la terre. Etreint par la forêt, c’est un lieu qui rassure et qui apaise. Un de ces lieux qui marque petits et grands de son empreinte. On se met en chemin ?

Une pause nature

Ce bout de nature préservée t’invite à mettre le temps sur pause. Pourquoi ne pas passer la journée ici ? Profite de l’espace qui s’offre à toi, le terrain de jeu est grand. Les marmots sont déjà en train de jouer avec leurs reflets, les pieds dans l’eau. Tout à l’heure, ils iront surement observer les insectes. Ça devrait les occuper quelques temps. Qu’à cela ne tienne, tu profites de ce répit pour t’accorder un moment de tranquillité. Un bouquin, une séance de yoga avec vue, une sieste dans l’herbe, tu choisis quoi ?

A chaque saison, c’est une redécouverte, un émerveillement. A l’automne, alors que la neige commence à saupoudrer le sommet des montagnes, les mélèzes s’embrasent. De l’or au cuivre en quelques semaines, la forêt se décline en teintes de jaune, d’orange et de rouge. Assister à un lever de soleil sur le lac aux couleurs de feu, c’est une émotion qui n’a pas de prix.

En hiver, le lac se pare de son manteau blanc, et seul le craquement de la neige sous tes raquettes ou tes skis vient troubler le silence. La nature hiberne, le rythme ralentit. Tout est serein dans ce paradis blanc ou il te faudra rester discret. Pour mieux reprendre vie au retour du printemps.

Les mélèzes de feu

A l’automne, alors que la neige commence à saupoudrer le sommet des montagnes, les mélèzes s’embrasent. De l’or au cuivre en quelques semaines, la forêt se décline en teintes de jaune, d’orange et de rouge. Assister à un lever de soleil sur le lac aux couleurs de feu, c’est une émotion qui n’a pas de prix.

Encore plus haut...

Au Lac Saint-Anne

Si tu as encore quelques watts en réserve, tu peux jouer les prolongations en prenant la direction du Lac Saint-Anne que tu sois en chaussures de rando l’été ou à raquette l’hiver. Décor glaciaire, on quitte les mélèzes pour une ambiance plus minérale, et une eau bleu turquoise. En hiver, le lac gelé te fait de l’œil sous la neige. Tu peux ensuite redescendre par le fond de vallée, mais attention, la boucle rallonge pas mal la rando ! Avec des marmots, nous te conseillons de garder Saint-Anne comme option pour une autre journée d’été.

Découvrir le Lac Saint-Anne

Bon à savoir !

En hiver, de nombreuses précautions sont à prendre pour limiter l’exposition au risque d’avalanche et aussi le dérangement de la faune sauvage.

Un conseil, se faire accompagner par guide à ski ou un accompagnateur en raquette pour mieux appréhender les grands espaces en hiver.

Sur les traces du GR5, à travers les Alpes

L’itinéraire que tu empruntes est une portion du mythique GR5 (itinéraire de Grande Randonnée). Comme son nom l’indique, la Grande Traversée des Alpes serpente à travers le massif du lac Léman à la Méditerranée, arrivée Nice. Un périple de 600 km par monts et par veux, des glaciers Alpins aux plages du Sud !

Info

Comment s'y rendre ?

  • Dénivelé : du pied du Mélézet 500 m
  • Temps de marche : 2h

Deux options sont possibles pour découvrir ce Miroir aux multiples reflets :

  1. A pied depuis le village, le départ du GR5 se trouve au pont de l’Ubac
  2. Tu peux aussi te rapprocher jusqu’au parking du pied du Mélézet