Voir les photos (7)

Observatoire de Saint-Véran

Centre d'interprétation à Saint-Véran
  • Réserve en avance ta nuit à l’Observatoire de Saint-Véran Paul Falenbok pour découvrir le ciel étoilé ! Situé sous le sommet du Pic de Châteaurenard, l'été c’est à pied que tu y monteras, l'hiver il te faudra faire ta trace, en raquettes ou ski de rando.

  • Planètes, nébuleuses, galaxies... Tu contempleras tous ces objets célestes dans le silence et quiétude de la nuit. Au cœur de nos grands espaces qui ne connaissent aucun pic de pollution, quel souffle ! Quelle liberté ! En altitude la qualité de l’air est incomparable et le ciel étoilé accessible sans barrières. Pas de doute, c’est un excellent spot pour les amateurs d’astrophotographie.

    Pour vivre cette expérience unique, pense à t’y prendre à l’avance. L’observatoire ne...
    Planètes, nébuleuses, galaxies... Tu contempleras tous ces objets célestes dans le silence et quiétude de la nuit. Au cœur de nos grands espaces qui ne connaissent aucun pic de pollution, quel souffle ! Quelle liberté ! En altitude la qualité de l’air est incomparable et le ciel étoilé accessible sans barrières. Pas de doute, c’est un excellent spot pour les amateurs d’astrophotographie.

    Pour vivre cette expérience unique, pense à t’y prendre à l’avance. L’observatoire ne compte que huit places et deux chambres, il vaut mieux réserver plusieurs mois à l’avance.
    Et si le bulletin météo ne permet vraiment pas l’observation du ciel, pas d’inquiétude, il te sera proposé une autre date. Mais ici ça reste le Queyras alors niveau météo on est gâté, le ciel est bleu à longueur d’année. Une astuce : une bonne nuit de sommeil avant d’y aller ne sera pas du luxe. Ah oui, prends une bonne doudoune et un bonnet même en été ! Là-haut à 3000 mètres, ça caille ! Mais aussi des lunettes de soleil et de l’eau pour la montée et ton pique-nique pour le dîner.

    Quand tu arrives là-haut, les animateurs scientifiques t’accueillent été comme hiver avec la chaleur et l’enthousiasme des véritables passionnés. Dans les petites chambrées de 4 lits seulement, vous serez bien. Grand luxe quoi ! Chacun amène sa popote du soir et tout le monde mange ensemble en toute convivialité et bonne humeur. En plus tout est prévu sur place : assiettes, couverts, de quoi faire réchauffer votre pique-nique...
    Et la science dans tout ça ? D’abord la visite passionnante des installations : télescopes, missions astronomiques, calculateurs divers et variés, autonomie énergétique et construction écologique, tout y passe. Avant que le Soleil n’aille se coucher derrière un sommet de plus de 3000 mètres, c’est l’observation solaire à la lunette et esquisses de carte du ciel avec les premières étoiles. Puis après le repas, lorsqu’il fait nuit noire, alors là... c’est le grand jeu. Dans la coupole qui abrite un télescope de 620 mm (c’est gros, très gros !) le médiateur scientifique qui se fera conteur d’étoiles, te fera observer le ciel profond, les amas d’étoiles, les planètes. Au petit matin, observation du fameux « rayon vert », magique au lever du Soleil sur la montagne
    Pour t’y rendre en été, l’accès peut se faire du village de Saint-Véran, ou bien en utilisant la navette de Clausis, qui circule en juillet et en août. Cela te fait gagner un peu de temps. Saint-Véran est le plus haut village de France, mais son observatoire l’est encore plus, il y a 1000 mètres de dénivelé ! Plusieurs sentiers mènent au sommet, selon que tu sois contemplatif ou aventurier. Il ne faut que quatre à cinq heures pour y arriver alors profites-en quand même pour admirer la vue superbe sur le Queyras et les paysages merveilleux qui se dévoileront à toi au fil de la journée.
    En hiver, place à l’aventure audacieuse ! Si tu es à skis de rando, profite des remontées mécaniques de la station à taille humaine de Saint- Véran pour t’épargner du dénivelé. Il ne te reste alors plus qu’une à deux heures en peaux de phoque pour atteindre l’Observatoire. Pour les raquettistes et les randonneurs à ski qui optent pour l’accès sportif, démarrer l’ascension depuis le village. Du parking de Sainte-Luce il te faudra entre quatre et six heures selon que tu sois en skis de randonnée ou en raquettes.
    Un GPS de randonnée est un sacré atout car en hiver car l’accès n’est pas balisé. Quand on dit que le Queyras c’est la montagne sauvage et pure, c’est pas des blagues ! Fais-toi accompagner d’un guide de montagne si tu n’es pas à l’aise avec l’orientation, les conditions météo et le manteau neigeux. Dans tous les cas n’oublie pas de t’équiper du triptyque DVA-pelle-sonde et d’une carte IGN ! La récompense ?
    En bref, un lieu unique en Europe qui te laissera un souvenir inoubliable et te permettra, peut-être, d’échanger avec les équipes d’astronomes amateurs en mission sur place. Des visites sont possibles durant la journée pour les randonneurs de passage !
  • Langues parlées
    • Anglais
    • Français
Prestations
  • Activités
    • Astronomie
  • Equipements
    • Salle hors-sac
    • Toilettes
    • Vestiaire
Tarifs
Moyens de paiement
  • Virement
  • Monnaie locale
  • Paiement en ligne
  • Tarifs
    Hiver : Adultes uniquement 99 €.
    Eté : Adultes 92 €, 6-12 ans 80 €. Age minimum recommandé : 8 ans.
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Du 1 janvier 2022 au 5 février 2022
    Ouvert Le Vendredi, Le Samedi
  • Du 6 février 2022 au 6 mars 2022
    Fermé Le Dimanche
  • Du 7 mars 2022 au 27 mars 2022
    Ouvert Le Jeudi, Le Vendredi, Le Samedi
  • Du 1 juillet 2022 au 31 août 2022
    Fermé Le Dimanche