© Le cours du Po dédié au Roy | @bnf, Btv1b5971925t.f1

Territoire Refuge

Pour idées nouvelles

Le Queyras, vallée d’altitude éloignée des centres de pouvoirs religieux, est devenu au 16e siècle terre de Protestantisme. Dans cette vallée où beaucoup savaient lire et écrire, hommes et femmes ont choisi leur religion en adoptant la Réforme de Luther et Calvin. Cet épisode a profondément marqué le territoire, il explique ses liens avec l’Allemagne où beaucoup émigrèrent après la reprise des persécutions et la révocation de l’Edit de Nantes. Certains disent même que la qualité d’innovation de ce territoire serait liée à la foi protestante, reprenant les thèses de Max Weber dans son culte « L’Ethique protestant et l’Esprit du capitalisme ».

Une profusion d'églises et de temples

Mais pourquoi ?

Primo : avant le problème n’était pas de savoir si Dieu existe mais comment croire en Dieu.
Deuzio : la « famille » des Chrétiens comprend les Catholiques qui vont à l’église, les Protestants qui vont au temple et les Orthodoxes.

Et la Bible dans tout ça ?

C’est leur point commun. Mais jusqu’en 1962, la bible catholique et la messe étaient en latin alors que les Réformés (Protestants) ont toujours utilisé le français.

C’est quand même plus simple ….

Tout est plus simple dans le Protestantisme : pas de saint, pas d’évêque, tu accèdes à Dieu directement en lisant la Bible, alors que pour les Catholiques, tu le fais grâce au prêtre.

Et les Vaudois ?

Valdésius fonde les Pauvres de Lyon en 1170. Il traduit la Bible en franco-provençal. Ils sont condamnés car ils prêchent sans être prêtres et appelés Vaudois par les juges de l’Inquisition. Ils fuient en Italie. Du Piémont, la foi vaudoise se propage plus à Freissinières dans les Ecrins, par exemple, qu’en Queyras. En 1532, les Vaudois adhèrent au Protestantisme. En revanche, les Protestants italiens s’appellent toujours Vaudois !

Et les Guerres de Religion ?

Elles débutent en 1562, les églises du Queyras sont détruites, on construit des temples. L’Edit de Nantes rétablit la paix en 1598 en organisant la cohabitation entre les deux cultes. Courant 17e, les églises sont reconstruites. En 1685, Louis XIV révoque l’Edit de Nantes. Dans chaque famille protestante, un frère abjure pour pouvoir rester en Queyras, l’autre s’exile pour rester fidèle à ses convictions.

Ils étaient nombreux ?

2000, 3000, plus peut-être. Ils sont passés par la Suisse, beaucoup se sont installés en Allemagne et ont fondé les villages de Wurmberg, Carlsdorf et … Queyras !

La Révolution, un accueil mitigé

Pourquoi dis-tu qu’en Queyras, la Révolution n’est pas bien accueillie ?

Parce que les libertés obtenues en 1343 sont abolies le 04 août 1789 ! De 1800 à 1844, les maires sont désignés par les préfets. Les escartons et leur tradition d’autogestion disparaissent.

Il y a des progrès quand même ?

Les Protestants retrouvent la liberté de conscience, des temples sont reconstruits. En 1855, la construction de la route de la Combe améliore les relations avec le Guillestrois. Les cols vers l’Italie sont toujours très empruntés par les colporteurs et les muletiers. On construit les Refuges Napoléon aux cols Izoard, Lacroix et Agnel grâce au legs de Napoléon Ier.

La durée de vie et la population augmentent, non ?

Oui, grâce aux progrès dans l’alimentation et la santé. Du coup la montagne ne parvient plus à nourrir ses habitants et l’exode rural débute vers 1850.