Ski De Randonnée Ristolas Hd 2 ©pemaSki De Randonnée Ristolas Hd 2 ©pema
©Ski De Randonnée Ristolas Hd 2 ©pema

Ski de rando

L'eldorado

Imagine-toi un pays assez haut perché pour garder la neige fraîche de novembre à fin mai. Assez vaste pour offrir des centaines de possibilités, du sous-bois tranquille à la pente raide, de la sortie à la demi-journée au raid de dix jours. Pas besoin de te faire un dessin, ce pays c’est le Queyras.

Et si

le Paradis...

C'était ici ?

On a beaucoup galvaudé l’expression « paradis du ski de rando », s’il est un petit coin des Alpes européennes qui le mérite, c’est bien ici. Le réseau de gîtes et de loueurs de matos, l’accessibilité des départs à bonne altitude, les immenses mélézins, le nombre de journées de soleil, sans parler du régime de retour d’Est, font de ce massif un « territoire total » pour la peau de phoque. Ce n’est pas un hasard si ces stations-villages offrant un service de remontées efficaces voient défiler une solide communauté de pratiquants émérites tout l’hiver…

Tous nos conseils

Pour bien préparer sa sortie

Préparation et anticipation

Sais-tu que la moitié des accidents d’avalanche ont pour genèse une mauvaise préparation de la course ? L’étude du terrain, de la raideur et de l’orientation de ses pentes (via les cartes topographiques, cartes de pentes et topoguides), celle du bulletin de prévision (BRA) et de la météo des jours précédents, mais aussi une connaissance de l’historique du manteau neigeux de l’hiver sont des bases indispensables à compléter avec une gestion de groupe saine et prudente.

Les bulletins prévision météo et risque d’avalanche sont affichés aux bureaux des Office de Tourisme et sur le site Internet.

Cartes et topos sont en vente dans les libraires et points presse du pays.


Être bien accompagnés et se former

Si tous ces conseils ne te sont absolument pas familiers, nous te recommandons fermement de faire appel à un pro de l’encadrement en ski de randonnée : guide de haute-montagne ou moniteur de ski diplômé. Ils sauront non seulement te faire vivre tes premiers pas en toute sécurité mais aussi t’enseigner les bonnes pratiques menant à l’autonomie dans la montagne hivernale dont la prise en compte du dérangement de la faune sauvage.

Être bien équipé et savoir skier

Le ski de randonnée se pratique avec un matériel et des techniques spécifiques.

  • A la montée : chaussures spéciales équipées d’inserts, fixations permettant de libérer le talon à la montée et de le fixer à la descente, peaux de phoque amovibles… Si ce matériel peut se louer dans les magasins spécialisés du Queyras, son usage nécessite une initiation, notamment pour les virages dans une pente au-delà de 30° : la conversion amont.
  • A la descente, avec une neige fraîche, légère et peu profonde, tu peux t’en sortir avec un bagage de skieur alpin de niveau piste rouge. Néanmoins dans de nombreux types de neiges non damées difficiles (profonde, lourde, croûtée, trafolée, etc.), des conseils techniques de ski hors-piste « toute neige » te seront utiles. Voire franchement recommandés pour allier plaisir et sécurité.

 

S’entraîner à la recherche de victimes d’avalanche

Outre la problématique de ta bonne forme physique inhérente à tout sport de glisse, tu n’aborderas pas le ski de randonnée à la légère à cause du risque d’avalanches.

Non seulement une formation aux outils et techniques de détection de victimes d’avalanche (DVA) t’est indispensable, mais une culture de la neige garantira qu’on ait le plaisir de te revoir encore longtemps !

 

Savoir renoncer

De très nombreux accidents sont le fruit d’un égo individuel et/ou collectif mal placé ou de la recherche du plaisir à tout prix. Ton mantra en ski de rando ? « Je sais et nous savons renoncer sans ressentir aucune pression ».

Les itinéraires de ski de randonnée balisés

La bonne nouvelle : les stations d’Aiguilles, Abriès, Molines St-Véran et Arvieux ont balisé des itinéraires de ski de randonnée. A qui s’adressent-ils ? Tu es bon skieur d’alpin mais débutant en ski de rando sans connaissance de la gestion des risques en montagne ? Ou encore sportif d’endurance (traileur, VTTiste) ? A contrario, tu es un randonneur à ski initié et autonome qui veut se remettre en jambe après un long break ? Tu restes dubitatif sur la stabilité du manteau neigeux à la suite des précipitations abondantes ? Sois le et la bienvenue.

En ski de rando...

Je respecte la faune et la flore

Les endroits et les périodes à éviter

Bonnes pratiques :

  • En cas d’importantes chutes de neige, il faut ménager l’espace forestier. Restez groupés et si possible sur les sentiers ou itinéraires.
  • Hors itinéraires, suivre la même piste pour tous, surtout en forêt.
  • Eviter le passage proche des zones déneigées où l’herbe est apparente, ou proche de rochers saillants.
  • En cas de rencontre, s’arrêter et laisser le temps aux animaux de s’éloigner tranquillement.
  • Ne prenez pas vos chiens lors de sorties de randonnée : considérés comme des prédateurs, leur simple odeur fait fuir les animaux sauvages. Si vous n’avez pas d’autres choix : tenir en laisse son chien notamment en forêt et en lisière de forêt.
  • Partez en petits groupes pour éviter un fort dérangement.
  • Soyez le plus silencieux possible.
  • Dans les zones de transition entre forêt et espace ouvert, grouper ses traces en un étroit couloir, ne pas séjourner longtemps en lisière de forêt, ne pas faire de traces parallèles à cette limite, garder une distance suffisante par rapport aux arbres et groupes d’arbres isolés.
  • Skier ou randonner dans des zones ouvertes et enneigées, éviter les endroits déneigés et rocheux

Le ski de rando accompagné

Découverte ou perfectionnement

Les zones d'hivernage par animaux

Chamois

Il délaisse les alpages pour gagner les zones forestières. Bien adapté au déplacement sur neige, il fréquentera, si les conditions sont favorables, les zones ouvertes (clairières, crêtes déneigées).

 

Bouquetin

En hiver, il reste en altitude. Ses sabots et son poids ne lui permettent pas de se rendre dans les zones forestières contrairement au chamois. C’est un animal sédentaire, se déplaçant très peu. Il reste sur les crêtes ou les zones déneigées

Chevreuil

Zones forestières de faible altitude et faiblement enneigées.

Tétras Lyre

Il creuse périodiquement un « igloo » dans lequel il se réfugie contre le froid. Il a une nécessité de neige poudreuse. Il choisit de préférence les faces Nord ou les combes les plus froides, à faible ensoleillement.

Lagopède Alpin

Dans les zones à enneigement continu. Par grand froid, il creuse une petite cavité ou se laisse ensevelir par la neige, celle-ci doit donc être poudreuse. On le retrouve dans les combes nord, qu’il quitte de temps en temps pour se nourrir dans les versants sud.

Lièvre Variable

Dans les zones d’altitude à enneigement continu, le plus souvent au-dessus de 2000 m, mais descend parfois dans les forêts clairsemées pour se nourrir.

Bon à savoir

L’une des plus anciennes courses de ski alpinisme fut créée dans le Queyras et existe toujours. Il s’agit du Grand Béal

Les topoguides

Le topoguide de ski de randonnée de référence pour les massifs du Guillestrois et du Queyras recense plus de 700 itinéraires… Et encore, les locaux ont en plus leurs propres courses inédites ! Autant te dire qu’une telle diversité ne se découvre pas au petit bonheur la chance.

Les cartes qui te seront indispensables pour t'orienter sont celles de :
  •  l’IGN Top 25 :
    – 3536 ET Guillestre
    – 3637 OT Mont Viso.
  • l’IGC par-delà la frontière : 106 Monviso.
Topoguide de référence :
  • Queyras. Louis Volle, Lionel Tassan. Édition Volopress, coll. Toponeige, Grenoble, 2012.
  • 52 balades à skis dans le Queyras et la haute Ubaye. Arnaud Guillaume. Glénat, 2006.

Toujours plus addict de...